Notre magasin d'Aix est ouvert et le click & collect reste à votre disposition.
Nous sommes également présent sur la foire aux santons d'Aix-en-Provence tout le mois de décembre.

Le Coup de Mistral

Le « Coup de Mistral © » par Santons Fouque

santons-fouque-coup-de-mistral.jpg

Le santon emblème de la Maison Fouque et chef d'œuvre de l'Art du Santon, le « Coup de Mistral © » est né, en 1952, de l'observation par Paul Fouque d'un berger avançant avec difficulté dans le vent.

Son créateur, amoureux de la Provence, a relevé le défi d'intégrer le Mistral, l'impression de mouvement et de souffle dans un santon. La sculpture originale a été modelée directement dans l'argile pure. Puis, dans un deuxième temps, l'œuvre a été décomposée en quinze pièces différentes, à partir desquelles ont été confectionnés les moules mères, puis les moules fils nécessaires à la reproduction du santon en plusieurs exemplaires presque identiques.

Bien sûr, chaque exemplaire est unique et entièrement fabriqué et peint à la peinture à l'huile à la main. Plus de 14 moules sont ainsi nécessaires pour fabriquer, à partir de l'argile pure, les différentes pièces (visage, bras, cape…) qui, assemblées à la barbotine (argile liquide), constitueront le célèbre « Coup de Mistral © ». Le santon est alors placé dans une cave chaude et humide à hydrométrie constante où il est maintenu debout par des cales de bois ou d'argile. Cette période de séchage, d'environ deux mois, garantit le retrait de 8 à 9% d'eau le plus lentement possible pour éviter les risques de fissure. Après une sortie de quelques jours à l'air libre, le santon est cuit progressivement, jusqu'à 960 degrés, puis refroidit lentement dans le four clos pendant 48 heures. Enfin, le santon est peint au pinceau, couleur après couleur. La peinture à l'huile utilisée, semblable à celle des tableaux anciens, garantit la quasi-éternité du santon.

Le célèbre berger est devenu l'un des personnages principaux de la Crèche de Noël et une pièce de collection exposée dans les musées du monde entier. En 2012, la Maison Fouque célèbre le jubilé de la création de « Renaude », dont le modèle avait été créé en 1962.

Le « Coup de Mistral © » est une création exclusive de la Maison Fouque. Il est déposé à l'I.N.P.I et délivré poinçonné et accompagné d'un certificat d'authenticité. Il existe dans plusieurs tailles, de 2 cm à 50 cm.

Renaude et Le Coup de Mistral © : Une belle histoire d'amour !

Si le « Coup de Mistral © » et Renaude sa compagne sont unanimement considérés comme les deux chefs d'œuvre de l'art du santon, ce sont également les deux personnages de l'une des plus belles histoires d'amour écrites en Provence. Son auteur n'est autre que Paul Fouque qui a su les immortaliser dans l'argile pour que se perpétue leur souvenir et leur plus belle histoire d'amour.

« Il était une fois un berger, que Paul Fouque avait surnommé « Le Coup de Mistral » car il le voyait souvent avancer avec difficulté face aux rafales du mistral, avec son bâton pour soutien et sa cape flottant au vent.
Vers l'âge de vingt ans, ce berger, de son vrai nom Jean-Baptiste, tomba amoureux d'une jeune Arlésienne, jolie et intelligente, prénommée Renaude. Cupidon fit bien les choses puisque la belle jeune fille tomba également amoureuse de son prétendant. Jusque là, cela aurait pu faire un très beau mariage.

Mais voilà, Renaude était la fille du propriétaire d'un grand mas de la plaine de La Crau et Jean Baptiste n'était autre que l'un des 50 bergers employés dans ce mas pour s'occuper de son immense troupeau. Le riche propriétaire terrien avait bien d'autres ambitions pour sa fille unique que ce pauvre berger parmi tant d'autres. Renaude était cultivée, «elle avait des lettres » comme on disait autrefois en Provence et disposait d'une dote conséquente qui attirait les prétendants. Mais face à l'amour de Renaude pour son berger tant aimé, le père ne put rien et se résigna en déclarant à sa fille : « Ecoute Renaude, si tu l'aimes, épouse-le, mais alors tu dois le faire en cachette, pour que les gens ne le sachent pas ! ».

C'est ainsi qu'après avoir été mariés en toute discrétion par le prêtre du village, Renaude et Jean-Baptiste partirent tous les deux pour s'installer dans une modeste cabane de La Crau. Ainsi commença une belle et longue histoire d'amour. Jean-Baptiste continua à exercer son métier de berger jusqu'à la fin de sa vie et Renaude le rejoignait souvent dans les pâturages, avec son panier, à l'heure du déjeuner. Parfois, ils venaient jusqu'à Aix-en-Provence avec leur charrette tirée par un cheval pour aller au marché de la Sainte-Barbe (le 4 décembre) et pour assister à la fête des rois le 6 janvier. Ils étaient heureux, et pour preuve de son amour, Renaude cousit sur chacun des pantalons de Jean-Baptiste un morceau de sa plus belle robe à fleurs .

C'est la raison pour laquelle Le Coup de Mistral porte toujours un pantalon rapiécé au niveau du genou avec du tissu fleuri. Et surveillez bien, car de nos jours encore, la légende raconte Renaude et Jean-Baptiste s'aiment toujours autant et que les jours de grand mistral il n'est pas rare de les voir, côte-à-côte, traverser la plaine de La Crau ».

REPRODUCTION ET APPELATION INTERDITES : Tout modèle d'une appellation approchante ou similaire ne peut être qu'une copie faite pour induire les collectionneurs et la clientèle en erreur, concernant ce santon de renommée internationale



Newsletter